DEUX NOUVEAUX VOLETS AU PROGRAMME D’AIDE FINANCIÈRE COVID-19 POUR LES ORGANISMES

La Ville de Terrebonne est heureuse de lancer deux nouveaux volets au Programme d’aide financière COVID-19 pour les organismes. Le volet 2 offrira un soutien aux opérations des organismes œuvrant auprès des jeunes, tandis que le volet 3 permettra de soutenir les organismes présentant un déficit budgétaire.

« En guise de solidarité et de reconnaissance de l'engagement indéniable des organismes dans le dynamisme de la communauté, nous sommes heureux de pouvoir bonifier l’aide financière qui a été annoncée à l’automne dernier » a relaté Marc-André Plante, maire de Terrebonne.

« La mission de la Direction du loisir et de la vie communautaire étant de rendre accessibles à la population des activités, des programmes et des installations de qualité, il est donc naturel d’aider les organismes, de façon à assurer le maintien et la continuité de leur prestation de service. Après cette dernière année particulière, il est plus que nécessaire de les soutenir financièrement » a partagé Simon Paquin, président de la commission du développement social et communautaire.

Suivant la popularité du volet 1 du programme, adopté le 30 novembre 2020, la Direction du loisir et de la vie communautaire propose 2 nouveaux volets distincts.

Volet 2 - Programme d’aide financière pour le soutien aux opérations des organismes offrant des activités de loisir et de sport pour les jeunes de moins de 25 ans

Ce programme d’aide financière vise à soutenir les organismes bénéficiant du Programme de soutien aux opérations en doublant l’aide financière à laquelle ils ont droit pour l’année 2021. 

L’aide municipale consiste en une subvention annuelle de 10 $, 12 $ ou 15 $ par résident de Terrebonne âgé de moins de 25 ans de l’année précédente, à laquelle s’ajoute une bonification allant jusqu’à 15 % supplémentaire de la subvention. L’enveloppe maximale de ce volet 2 est de 125 000 $.

Les organismes éligibles sont ceux admis au Programme de soutien aux opérations, soit les organismes jeunes du groupe 1A. Les demandes devront être déposées au plus tard le 15 novembre 2021. La Ville procèdera à deux annonces des sommes versées aux organismes : en juin et en décembre 2021.

Volet 3 – Programme d’aide financière pour le soutien des organismes présentant un déficit budgétaire

Ce programme a comme objectifs de :

  • soutenir les organismes en situation financière précaire;
  • soutenir les organismes qui présentent un déficit budgétaire couvrant la période du 1er janvier au 30 juin 2021;
  • permettre aux organismes d’assurer une pérennité des activités et des services offerts à la population ;
  • favoriser l’offre de service et l’accessibilité à la population aux activités ou aux services offerts.

Ce volet prévoit une aide financière minimale de 500 $ et maximale de 25 000 $ par organisme. L’enveloppe maximale est de 130 000 $.

Tous les organismes admis par la Ville sont éligibles à ce volet. Les organismes locaux seront toutefois priorisés. Les organismes admissibles doivent être dans un contexte déficitaire et de consolidation de leurs services et activités. Les demandes devront être déposées au plus tard le 30 juin 2021, à midi.

Objectif du programme d’aide financière

Cette aide financière, qui s’intègre dans un programme ponctuel, vise donc à soutenir les organismes admis de la Ville de Terrebonne afin de surmonter les impacts financiers de la pandémie.

Au cours des derniers mois, les mesures prises par les différents paliers du gouvernement ont affecté les organismes dans la poursuite de leur mission, puisqu'elles ont nécessité la fermeture ou l’arrêt de certains services ou activités. Elles ont également obligé les organismes à prendre des précautions supplémentaires, à s’adapter et à faire preuve de résilience et de créativité afin de relancer leurs activités ou de maintenir leurs services à la population.

Les organismes sont invités à consulter la section Organismes, sur le site Internet de la Ville, pour tous les détails.

Sur la photo : Marc-André Plante, maire de Terrebonne, et Simon Paquin, président de la commission du développement social et communautaire