LE MAIRE MARC-ANDRÉ PLANTE DEMANDE UN CHANGEMENT LÉGISLATIF AU GOUVERNEMENT PROVINCIAL

TERREBONNE, LUNDI 22 FÉVRIER 2021 – À la suite des demandes reçues de l’ancien maire Jean-Marc Robitaille et de l’ancien chef de cabinet Daniel Bélec d’assumer les frais de représentation en matière criminelle en appliquant l’article 604.6 de la Loi sur les cités et villes, le maire Marc-André Plante a fait parvenir une lettre demandant un changement législatif à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, et au ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barette.

Une copie de cette lettre a également été envoyée aux partis de l’opposition, soit à la cheffe du Parti libéral du Québec et cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, à la porte-parole de Québec solidaire et cheffe du deuxième groupe d’opposition, Manon Massé, de même qu’au chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon.