PIRATAGE ORION : AUCUNE INFORMATION DE LA VILLE N’AURAIT ÉTÉ SUBTILISÉE

À la suite de la nouvelle parue ce matin dans le Journal de Montréal selon laquelle Terrebonne figure parmi la liste de victimes de la campagne de piratage par le biais du logiciel Orion, la Ville tient à rappeler qu’aucune information n’aurait été soutirée de ses serveurs. L’attaque n’aurait pas été plus loin que l’installation du logiciel espion.

Cette situation est due au fait que la Ville a téléchargé une mise à jour du logiciel Orion de SolarWinds, en juillet dernier, sans savoir que cette version était infectée. Une nouvelle version, visant à corriger la situation, a été téléchargée dans les heures suivant la nouvelle à savoir que cette mise à jour avait été infectée, en décembre.

Des mesures de confinement ont été mises en place et une surveillance continue des indicateurs a été instaurée depuis l'annonce afin de s’assurer qu’aucune information n’aurait été subtilisée.

« Toutes les entreprises ou organisations ayant installé cette mise à jour du logiciel ont été automatiquement piratées, dont le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis. Nos équipes informatiques ont investigué afin de s’assurer qu’aucune donnée ou information n’avait été subtilisée », a expliqué Rémi Asselin, directeur des technologies de l’information à la Ville de Terrebonne.

« Je tiens à rassurer la population sur la fiabilité de notre système informatique. Nous avons investi massivement ces dernières années dans cette direction afin d’assurer des services de qualité et accessibles à l’ensemble des citoyennes et citoyens », a précisé le maire Marc-André Plante.

En effet, pour 2021, le budget alloué à la Direction des technologies de l’information est de 6,44 M$, une hausse de 1,3 M$ par rapport à l’an dernier. Une part de ces investissements est d’ailleurs dédiée à la sécurité informatique, une priorité pour la Ville.