Consultations prébudgétaires du budget 2021-2022 du gouvernement du Québec : TERREBONNE PRÉSENTE SES DEMANDES

En marge des consultations prébudgétaires du budget 2021-2022 du gouvernement du Québec qui ont cours actuellement, la Ville de Terrebonne a déposé, le 18 décembre dernier, un mémoire faisant état de ses demandes et attentes.

« D’ici 20 ans, notre population devrait franchir le cap des 140 000 habitants. Un soutien important sera donc nécessaire pour assurer, au cours des prochaines années, un développement rigoureux, planifié et cohérent, notamment du point de vue des installations desservant les citoyens. Les demandes présentées par la Ville dans le cadre de ces consultations ont précisément pour objectif d’appuyer ce développement », a fait savoir le maire Marc-André Plante.

Pour atteindre cet objectif de développement, la Ville a ciblé trois projets jugés prioritaires par son Administration :

  • Le Centre aquatique du pôle de La Croisée dans le secteur Lachenaie :  Terrebonne demande à Québec de bonifier l’enveloppe dédiée au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives et d’accorder une subvention de 10 M$ pour ce projet au premier semestre de 2021.
  • Les Pôles sociaux : Afin d’atteindre son ratio de 20 unités de logement social et abordable pour 1000 ménages, la Ville demande au gouvernement provincial de contribuer, par le biais du programme AccèsLogis, aux projets des pôles de La Croisée urbaine et du Parc des Tilleuls pour en permettre la construction d’ici 2023. Ces projets prévoient la mise en chantier de 277 unités de logement social et abordable.
  • Les Legs du 350e anniversaire de Terrebonne : La Ville demande aussi à Québec de contribuer au financement de deux legs de son 350e anniversaire en 2023 : soit la construction d’une « maison du meunier » et la remise en état de l’Agora de l’Île-des-Moulins selon les standards actuels.

Mise en œuvre du projet de loi 66 

Terrebonne demande aussi au gouvernement de François Legault de présenter un échéancier détaillé des projets d’infrastructures ciblés par les mesures contenues dans le projet de loi 66, adopté à la fin de l’année 2020.

Rappelons que trois des projets s’y trouvant auront un impact direct sur la population terrebonnienne : l’élargissement de deux à quatre voies de la route 337 des rues Rodrigue à Guillemette, le prolongement de l’autoroute 25 et des améliorations à la route 125 et, finalement, la construction de l’autoroute 19, entre Laval et Bois-des-Filion.

« Je m’étais réjoui du dépôt de ce projet de loi. Il est maintenant temps de passer au concret et que les initiatives et les projets qui en découlent soient implantés », a précisé le maire Plante.

Autres demandes et attentes

Par ailleurs, les initiatives et projets suivants devraient être également être privilégiés par Québec : le prolongement du REM jusqu’à Terrebonne ; l’implantation d’un mode de transport structurant dans l’axe est/ouest le long de l’autoroute 640 ; l’élargissement des ponts Mathieu et Lepage pour permettre la construction de voies réservées pour autobus ; la création d’un 8e parc industriel et l’agrandissement du cégep de Terrebonne.

Finalement, Terrebonne demande que le ministère des Transports du Québec mette en œuvre, dans les meilleurs délais, le projet de l’échangeur Urbanova dont les plans et devis seront terminés en 2021.

« Terrebonne est en mode croissance. Parallèlement, nous voulons contribuer à la relance économique post-COVID souhaitée par le gouvernement. Toutefois, nous ne pourrons y parvenir sans l’apport et la participation de Québec », a conclu le maire.

Tous les mémoires déposés dans le cadre des consultations prébudgétaires du budget 2021-2022 du gouvernement du Québec peuvent être consultés en ligne.