DE NOUVELLES ORIENTATIONS POUR LA VILLE DE TERREBONNE : Voir loin pour mieux gérer

M. Marc-André Plante, maire de la Ville de Terrebonne, accompagné du directeur général, M. Alain Marcoux, a présenté aujourd’hui trois documents stratégiques importants : le Programme décennal d’immobilisations de Terrebonne; les Perspectives budgétaires 2020-2029; le Plan quinquennal de gestion de la masse salariale et de la main-d’œuvre 2020-2024.

« Ces trois documents d’orientation seront fondamentaux pour l’avenir de Terrebonne et pour appuyer nos décisions sur des priorités claires. Vous savez, quand on sait d’où on part et où on veut aller, l’atteinte des objectifs ambitieux devient réalisable. Un tel virage dans les façons de faire à Terrebonne demandera certes courage et cohérence, mais il est maintenant urgent d’agir », a expliqué monsieur le maire résolument convaincu de l’importance des outils de gestion que le comité exécutif a adoptés à sa séance du 19 juin dernier.

M. Plante a aussi renchéri : « La Ville de Terrebonne a grandement besoin de nouvelles orientations pour pouvoir profiter pleinement des opportunités qui s’offrent à elle. Voir loin, planifier à long terme, nous savons que c’est l’avenue à prendre même si cela implique un important changement de culture et des décisions parfois plus ardues. C’est dans l’intérêt de tous nos citoyens que nous ferons ce virage responsable! ».

Programme décennal d’immobilisations

Déjà, par la Loi sur les cités et villes, le gouvernement du Québec exige depuis plus de 35 ans que chaque municipalité dépose un Programme triennal d’immobilisations (PTI) qui regroupe tous les projets en immobilisations qu’une ville prévoit effectuer sur son territoire.

À Terrebonne, la Direction générale préparera dorénavant un plan décennal d’immobilisations (PDI). Cette planification à plus long terme permettra un financement réfléchi et conséquent des grands projets. À partir de 2020, la Ville de Terrebonne compte pratiquement doubler les montants de son PDI qui sont réservés à des fins de protection de ses actifs. Par ailleurs, autre changement marquant, l’administration favorisera dorénavant le paiement comptant d’une grande partie de ses immobilisations.

M. Marcoux insiste : « Puisque la dette de Terrebonne est déjà très élevée, il convient d’abord d’en stabiliser le niveau avant de pouvoir en assurer la diminution. En payant comptant une plus grande proportion de ses immobilisations, Terrebonne évitera d’alourdir sa dette et de simplement projeter sur les générations futures la gestion discutable des infrastructures dans le passé ».

Perspectives budgétaires 2020-2029 / Orientations budgétaires 2020-2022

Dans la même optique, le document qui porte sur les perspectives budgétaires au cours de la prochaine décennie précise les priorités d’action pour la Ville de Terrebonne. La pérennité des infrastructures et la gestion planifiée de la masse salariale trônent en tête de liste. À cela s’ajoutent la stabilisation du service de dette et la hausse de la contribution au transport en commun.

Parmi les pistes de solution explorées en vue d’assurer un équilibre budgétaire, la Direction générale propose également de diversifier les sources de revenus et d’étudier des avenues telles que la tarification à l’usager.

Plan quinquennal de gestion de la masse salariale et de la main-d’œuvre 2020-2024

En écho à ses grandes priorités, la Direction générale énonce dans ce plan comment elle compte gérer de façon responsable la masse salariale au cours des cinq prochaines années. Tel que le souligne M. Marcoux : « Lorsque la masse salariale de vos employés représente près de la moitié de votre budget de fonctionnement annuel, il devient incontournable d’en planifier l’évolution et la gestion. Soyons clairs : nous visons à stabiliser la masse salariale et le nombre d’employés de la Ville afin de permettre l’atteinte globale des objectifs budgétaires et de développement de la Ville de Terrebonne ».

Parmi ses recommandations, la Direction générale propose notamment un partage plus équitable des coûts liés aux assurances collectives, une rétribution différente des congés de maladie et la stabilisation du nombre d’employés. Ainsi, les postes nouvellement créés en fonction des priorités de la Ville devront être compensés par l’abolition d’un nombre équivalent de postes sur la base des départs volontaires.

« À titre d’élus, mes collègues et moi souhaitons accroître la performance de la Ville et retrouver une agilité de gestion qui ouvrira la porte à une meilleure réponse aux nouveaux besoins exprimés par les citoyens. Bien entendu, la mise en œuvre de ce plan de gestion de la masse salariale et de la main-d’œuvre se fera dans le respect des conventions collectives et avec beaucoup de transparence », a tenu à rappeler le maire Plante.

Les trois documents d’orientation seront disponibles dans la section Ma Ville / Orientations stratégiques.