LE BAC BRUN FAIT SON ENTRÉE DANS LES INSTITUTIONS SCOLAIRES DE TERREBONNE

Après l’arrivée du bac brun sur le territoire en mai dernier, le maire de la Ville de Terrebonne, M. Marc-André Plante a annoncé l’implantation de la collecte des matières organiques pour tous les établissements scolaires de la municipalité d’ici la fin de l’hiver.

Se tenant dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets, au centre communautaire Angora (adjacent à l’école de la Sablière), l’annonce s’est déroulée en compagnie des représentants de la Commission scolaire des Affluents ainsi que de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.   

« Je salue la collaboration des commissions scolaires, des directions d’écoles, ainsi que celle du personnel enseignant. Ces personnes jouent un rôle crucial pour l’avenir de nos enfants, et aussi plus largement, pour celui de la planète. L’annonce d’aujourd’hui est importante. En 2019, les élèves, les enseignants et le personnel de toutes les écoles de Terrebonne pourront contribuer à l’atteinte de nos objectifs pour la collecte des matières organiques. C’est non seulement écologique, c’est aussi économique! » a mentionné le maire de Terrebonne, M. Plante.

 « L'élimination a longtemps été l'unique façon de disposer des déchets. Aujourd'hui, la notion de gestion des matières résiduelles se base sur l’application des 3RV :  Réduction à la source, le Réemploi, le Recyclage et la Valorisation des matières résiduelles. L’annonce d’aujourd’hui est importante, parce qu’elle ajoute un maillon essentiel à la collecte des matières organiques implantée en mai dernier : celui de la jeunesse, de l’avenir. Les enfants pourront, dès l’an prochain, prouver à quel point l’utilisation du bac brun est facile au quotidien », a expliqué M. Yan Maisonneuve, conseiller municipal du district 7 et président de la Commission du développement durable, de l’environnement et de la mobilité.

Le président de la Commission scolaire des Affluents, Thomas Duzyk, s’est montré enthousiaste devant le projet d’implantation du bac brun dans les écoles : « La collecte des matières organiques dans les écoles va instaurer une pratique environnementale exemplaire et reconnue. Les élèves, qui ont déjà des bacs bruns à la maison, pourront maintenant mettre en œuvre la pratique du compostage dans leur quotidien. Nous saluons ce geste important de la Ville de Terrebonne qui est en lien direct avec notre Politique de développement durable ». 

De son côté, Paule Fortier, présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, voit le changement d’un œil positif : « Le pas qui est accompli aujourd’hui par la Ville de Terrebonne permet aux écoles d’inscrire un nouveau standard dans la gestion de leurs matières résiduelles. Le service d’accompagnement offert aux écoles permettra d’assurer une rigueur dans la mise en application du service de collecte du bac brun, qui repose à la fois sur les élèves et le personnel scolaire ».

Pour assurer le succès de l’implantation du bac brun en fonction des particularités de chacun des établissements scolaires, l’équipe de la Patrouille environnementale offre gratuitement un accompagnement comprenant des ateliers éducatifs, une campagne de sensibilisation et un service d’analyse de la gestion des matières résiduelles. Pour bénéficier de cet accompagnement, les écoles sont invitées à composer le 450-961-2001 poste 1680.

Rappelons que les municipalités ont la responsabilité d’appliquer la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles de même que le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont le principal objectif est de réduire la quantité de matières résiduelles enfouies. Parmi ses objectifs, les plans d’action du gouvernement du Québec et de la CMM prévoient un bannissement complet des matières organiques à l’enfouissement d’ici 2020.

Galerie de photos