Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions

Dans le but de partager au plus grand nombre l’information, la Ville vous propose une série de réponses aux questions qui reviennent fréquemment dans le cadre de démarches de développement durable. Bonne lecture!

 

Quelle est la différence entre l’adoption de cette Politique et le Plan vert 2006-2011 ou le plan d’action 2014-2021 visant la réduction des GES ?

►    La Politique s’inscrira dans la continuité des efforts déjà réalisés dans les précédents outils de planification de réduction de l’empreinte écologique de la ville. Dans l’objectif d’aller au-delà des initiatives déjà mises en place, la démarche ne se limitera pas à l’aspect environnemental, mais intégrera également les aspects social et environnemental. Il s’agit donc d’un processus plus global.

Pourquoi se doter d’une politique de développement durable ?

►    En se questionnant collectivement sur le mode de gestion de notre municipalité, nous souhaitons créer un contexte propice à l’innovation et au renouvellement des pratiques afin d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens et relever les défis du développement urbain, notamment. La politique répondra ainsi à la nécessité d’établir une vision à long terme, concertée, logique et pérenne.

►    Nous souhaitons devenir un exemple (leader) pour les autres municipalités au Québec, mais aussi ailleurs au Canada et dans le monde. Cette démarche collective sera une source de fierté locale.

 Est-ce que d’autres municipalités font ce genre de démarche ?

►    Tout à fait. Terrebonne est la 10e ville d’importance au Québec et a définitivement l’envergure d’élaborer et d’adopter ce genre de Politique. La totalité des villes comparables a adopté de telles politiques afin de se doter d’une vision globale et à long terme du développement.

 Qu’est-ce que le développement durable ?

►    Le développement durable, c’est notre capacité de répondre aux besoins du présent sans compromettre les besoins des générations futures ;

►    C’est plus qu’une politique environnementale. C’est une vision à long terme qui vise à maintenir un équilibre entre les dimensions environnementales, sociales et économiques, c’est-à-dire :

o   Maintenir l’intégrité de l’environnement pour assurer la santé et la sécurité des communautés humaines et préserver les écosystèmes qui entretiennent la vie ;

o   Assurer l’équité sociale pour permettre le plein épanouissement de toutes les femmes et de tous les hommes, l’essor des communautés et le respect de la diversité ;

o   Viser l’efficience économique pour créer une économie innovante et prospère, écologiquement et socialement responsable.

Quels sont les principes à prendre en compte dans le développement durable ?

►    Le développement durable repose sur trois piliers : environnemental, social, économique. Ces piliers se déclinent en plusieurs principes, dont la santé et la qualité de vie, l’équité et la solidarité sociales, l’efficacité économique, l’accès au savoir, le respect de la capacité de support des écosystèmes, la protection du patrimoine culturel, etc. La Loi sur le développement durable du Québec en définit 16.

►    En contexte municipal, plusieurs de ces principes présentent une importance particulière et permettent de mettre en lumière le rôle crucial des municipalités dans le développement durable, notamment :

o   Principe de subsidiarité : la municipalité est le niveau décisionnel le plus près du citoyen et les organismes municipaux doivent prendre quotidiennement des décisions concernant des orientations, des projets à approuver, des modifications au zonage à faire adopter, etc. Ces choix ont un impact direct sur la vie quotidienne des citoyens. Les municipalités, comme gouvernement de proximité, sont aptes à créer une synergie entre la volonté des citoyens et les orientations de l’État quant à la gestion des ressources et le développement économique et social. Les municipalités deviennent naturellement un vecteur fondamental de la mise en œuvre du développement durable.

o   Principe de prévention : En se dotant d’une Politique de développement durable, on planifie un développement qui permet de faire face aux changements et qui améliore la résilience du territoire.

o   Protection du patrimoine culturel : la municipalité comporte des particularités locales qui doivent être protégées et mises en valeur.

o   Participation et engagement : Notre démarche d’adoption de la Politique de développement durable a pour but de mettre concrètement en œuvre ce principe pour élaborer une vision qui reflète les aspirations et besoins des habitants de Terrebonne. Nous allons vers les citoyens pour voir jusqu’où ils veulent aller.

En quoi le développement durable est-il rentable pour la société ?

►    Un mode de gestion durable permettra éventuellement d’abaisser les coûts énormes liés à la décontamination, à la dépollution et à la restauration des milieux perturbés par l’humain.

►    Un développement durable permet en principe l’usage de ressources renouvelables à l’infini lorsque celles-ci sont adéquatement utilisées (forêt, produits de la pêche, autres ressources biologiques, etc.) ;

►    Le développement durable permet de multiplier les opportunités économiques et d’en favoriser une répartition équitable dans la société, notamment par l’inclusion des populations marginalisées, l’équité salariale, des initiatives porteuses dans des quartiers plus défavorisés, etc.

►    En adaptant l’aménagement du territoire, les infrastructures, les activités économiques et la chaîne de valeur des entreprises au contexte de changements climatiques, on réduit les probabilités de sinistres, d’interruption des activités et de fermetures d’entreprises.

►    Il est aussi rentable pour notre société d’investir en formation, en éducation et dans des soins de santé de qualité, d’encourager une saine alimentation et l’activité physique, de valoriser les matières résiduelles, de réduire la consommation d’eau et d’énergie, etc.

 Quelles sont les mesures prévues pour consulter les populations normalement peu visibles ou exclues du débat public ?

►        Les consultations qui ont eu lieu à l'automne 2019 ont pris différentes formes : 

  • Rencontres régulières avec le comité de référence, de la consultation à l’adoption de la politique;
  • Tenue de trois ateliers participatifs ouverts à tous;
  • Ateliers de cocréation avec des groupes ciblés (aînés, acteurs du milieu associatif, représentants du milieu économique et de l’éducation, ainsi que des membres de comités ou groupes environnementaux)
  • Implantation de cinq bornes interactives dans des lieux rassembleurs de Terrebonne;
  • Tenue d’un sondage en ligne auquel plus de 700 citoyens ont répondu;
  • Participation de la Patrouille environnementale avec un vox pop terrain;
  • Invitation aux jeunes 5 à 17 ans à partager leur vision;
  • Choix de l’image de la politique sur la page Facebook de la Ville de Terrebonne, où plus de 500 citoyens ont voté pour une image rappelant le logo de la Ville.

Comment les citoyens peuvent-ils avoir la certitude que la consultation aura une influence réelle sur les choix d’orientations et d’action ?

L’analyse des propositions citoyennes, issues tant des consultations que du sondage, ont permis de monter un document présentant les idées, visions et actions soulevées. C’est cette compilation qui a servi d’outil principal à l’écriture de la politique. Le Comité de référence citoyen de Terrebonne a notamment eu pour rôle d’analyser les éléments de la politique pour qu’il soit le reflet le plus possible des considérations de nos concitoyennes et concitoyens.