RÉPARATION DE LA VANNE D’ENTRÉE DU CANAL DE DÉRIVATION DE LA STATION D’ÉPURATION DES EAUX USÉES DE TERREBONNE

La Ville de Terrebonne tient à informer la population qu’elle procédera à la réparation de la vanne d’entrée du canal de dérivation de la Station d’épuration des eaux usées de Terrebonne. Ces travaux se dérouleront de 22 h à 3 h le 11 décembre prochain.

La vanne défectueuse étant actuellement complètement submergée et non accessible aux travailleurs, la Ville devra, durant la période des travaux, arrêter complètement l’entrée d’eaux usées et temporairement les déverser dans la rivière des Mille-Îles. Pour ce faire, la majorité des postes de pompage principaux, soit les postes Moody, Comtois, Mille-Îles et Bergeron seront mis en arrêt.

Plusieurs mesures d’atténuation prévues
Afin de réduire au minimum la quantité de mètres cubes d’eaux rejetées sans traitement, la Ville s’est engagée, avec l’accord du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, à mettre en place diverses mesures d’atténuation :

  • Les travaux s’effectueront de soir et de nuit, période durant laquelle le réseau d’égout est moins sollicité.
  • Afin d’éviter tout débordement aux postes de pompage Marcel-De La Sablonnière, Plaisance, Industriel-ouest et Théodore-Viau, au moins un opérateur sera présent à chacun de ces postes pour surveiller le niveau d’eau et démarrer les pompes, si nécessaire.
  • Les postes de pompage sont munis de déflecteurs afin d’empêcher au maximum les matières flottantes de se retrouver à la rivière des Mille-Îles.
  • La Ville réduira la pression dans le réseau d’aqueduc pour limiter les débits d’eaux usées.
  • La Ville a demandé aux grandes industries de réduire au minimum les rejets d’eaux usées dans le réseau d’égout.
  • Les déversements d’eaux usées auront lieu lorsque le débit de la rivière des Mille-Îles sera supérieur à 100 m³/sec., ce qui permet de diluer rapidement les eaux et diminue par le fait même considérablement l’impact environnemental.
  • Les travaux seront reportés s’il pleut ou s’il y a fonte de neige.

En mettant en place toutes ces mesures, la Ville limitera au maximum le rejet d’eau non traitée dans l’environnement et évitera un déversement de plus de 6 700 mètres cubes. Au total, ce sont donc un peu plus de 2 500 mètres cubes d’eaux usées qui seront déversées dans la rivière au cours de la soirée et d’une partie de la nuit du 11 décembre prochain.

Collaboration demandée
La collaboration de tous est demandée afin de réduire les quantités déversées. Plus les gens diminueront leur consommation durant la période des travaux, moins d’eaux seront déversées dans la rivière.

La Ville a bien sûr sollicité les industries à limiter leur rejet. La Ville invite également les citoyens à éviter les activités qui augmentent les rejets dans le réseau d’égout tel que :

  • la prise de douche ou de bain;
  • le lavage de la vaisselle et des vêtements.

Aucune incidence sur l’eau potable
La Régie d’aqueduc intermunicipale des Moulins (RAIM) qui produit l’eau potable a bien sûr été avisée de la situation. Ces opérations n’auront aucun impact sur l’eau potable. Celle-ci peut donc être consommée sans danger durant, pendant et après les travaux.