TERREBONNE DÉPOSE SES ÉTATS FINANCIERS 2014 : SURPLUS DE 10,4 MILLIONS $

TERREBONNE, LE MARDI 18 AOÛT 2015 - Conformément à la Loi sur les cités et villes, le maire de Terrebonne, Monsieur Jean-Marc Robitaille, a déposé en séance régulière du conseil municipal le rapport financier vérifié de la Ville de Terrebonne pour l'exercice financier 2014, faisant état d'un excédant de 10,4 millions $.


TERREBONNE, LE MARDI 18 AOÛT 2015 - Conformément à la Loi sur les cités et villes, le maire de Terrebonne, Monsieur Jean-Marc Robitaille, a déposé en séance régulière du conseil municipal le rapport financier vérifié de la Ville de Terrebonne pour l'exercice financier 2014, faisant état d'un excédant de 10,4 millions $.

Le maire Robitaille dépose ainsi un 18e rapport financier se concluant soit par un équilibre ou un surplus. « Notre administration se veut toujours rigoureuse dans la gestion des fonds publics. Le présent rapport financier est un bel exemple d’équilibre entre le développement nécessaire de notre ville et la capacité de payer des citoyennes et des citoyens », explique M. Robitaille.

L'écart entre les prévisions budgétaires de l'année 2014, qui, rappelons-le, étaient de 193,8 millions $, et les états financiers déposés s'expliquent principalement par :

des écarts positifs à titre de dépenses et affectations pour 7,9 millions $ ;
des revenus de taxes additionnels de 1,1 million $, provenant principalement des terrains vagues desservis des projets de développement Urbanova et Jardins Angora ;
du produit de la vente de terrains pour 1,1 million $ ;
Comme par les exercices financiers précédents, une proportion de cet excédent devra être transféré vers des réserves obligatoires, soit un montant de 2,0 millions $. Un autre montant totalisant 4,7 millions $ fera l’objet d’une recommandation pour transfert à d’autres réserves discrétionnaires, laissant un excédent de fonctionnement non affecté de 3,7 millions $.

Par ailleurs, tel que mentionné lors de l’instauration de la taxe foncière spéciale d’infrastructure en 2010, la Ville de Terrebonne a été en mesure de poursuivre sa participation aux différents programmes gouvernementaux de subvention pour la réfection des infrastructures, comme le TECQ II (Taxe Essence Canada Québec) et le PRÉCO (Programme réhabilitation conduites d’aqueduc et égout). Nous sommes déjà en planification pour réaliser le TECQ III dont les travaux se réaliseront principalement en 2016 et 2017.

Malgré ces investissements massifs en immobilisations, l’endettement total net à long terme consolidé n’a augmenté que de 7,5 millions $ pour se retrouver à 462,6 millions $ au 31 décembre 2014, et ce, malgré des dépenses en immobilisations réalisées de près de 60 millions $ en 2014. Le ratio de l’endettement net à long terme consolidé de la Ville sur la richesse foncière uniformisée a diminué de 4,08 % à 3,91 % de 2013 à 2014.

M. Robitaille a également énuméré les grands projets qui sont en phase de planification ou dont la réalisation est soit en cours, soit en phase finale :

Nouveau parc dans le projet Urbanova (Marcel-de-la-Sablonnière)
Nouveau parc dans le projet Jardins d’Angora (Joseph-Bourgouin)
Réalisation d’infrastructures pour la Phase 1 du projet Urbanova (Alta Vista)
Finalisation du programme TECQ II de réfection d’infrastructures municipales (postes pompage, réfection et gainage de conduites, pavage)
Planification futur quartier général de la Direction de la police
Projet résidentiels haute densité Le Teasdale et le Floréa
Réalisation d’infrastructures pour d’autres phases du projet Urbanova
Planification pour la réalisation d’un pôle public dans l’Est
Acquisition du corridor biodiversité et des boisés d’intérêts dans Urbanova
Poursuite du plan d’aménagement des parcs
Ajout de surfaces synthétiques pour soccer et football
Construction bretelles et de l’échangeur sur l’Autoroute 640 pour le projet Urbanova
Planification programme de réfection d’infrastructures TECQ III
Prolongation de la piste cyclable TransTerrebonne dans le secteur Est


« Nos politiques et plans d'action issus de consultations publiques ne sont pas en reste puisque leurs élaborations et mises en vigueur sont assurées par les différentes commissions du Conseil », a conclu M. Robitaille.

Documents téléchargeables

Rapport financier consolidé 2014