TERREBONNE, BLAINVILLE ET SAINTE-ANNE-DES-PLAINES SOUHAITENT CRÉER LA PISTE CYCLABLE LES MOULINS D’EN HAUT

TERREBONNE, LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE 2017 - Le projet est dans l’air depuis longtemps, mais il semble vouloir se concrétiser très bientôt. Le maire de Terrebonne, M. Stéphane Berthe, a en effet levé le voile sur les détails d’un important projet de tronçon cyclable pour la municipalité : la piste régionale Les Moulins d’en haut.

Long de 21 kilomètres, le tracé projeté prendrait son origine sur la Route verte pour traverser la grande tourbière de Blainville et Terrebonne, prendrait la passerelle des pionniers à la rivière Mascouche et celle du ruisseau La Corne, au coeur de Sainte-Anne-des-Plaines, avant de rejoindre la TransTerrebonne par la forêt de Sainte-Claire.

« C’est un projet que nos trois villes chérissent depuis 2012. Que ce soit par sa portée récréotouristique, sa plus-value en termes de mobilité durable, de sécurité des cyclistes, qui partent déjà de la TransTerrebonne et qui veulent rejoindre le P’tit Train du Nord, il est clair que Les Moulins d’en haut se doit d’être réalisé. Nous sommes fiers de ce projet qui sera bénéfique pour nos trois villes », de dire M. Berthe.

Les conseils municipaux des trois villes ont déjà voté des résolutions appuyant la réalisation de cette piste qui constitue un investissement total de près de 14,4 M$, incluant la part de 1,3 M$ qui sera assumée par la Ville de Terrebonne. La contribution financière de la Communauté métropolitaine de Montréal est toutefois conditionnelle à sa réalisation et c’est pourquoi les maires ont déjà déposé une demande en ce sens auprès de la CMM. Pour le moment, le projet est toujours inscrit au Programme d’aide financière pour les projets contribuant à la mise en place de la Trame verte et bleue sur le territoire métropolitain et le conseil de la CMM sera appelé à voter sur son adoption sous peu. Si tout se passe comme prévu, il est envisageable d’espérer la concrétisation de la piste Les Moulins d’en haut pour l’automne 2018.

« On parle d’un tronçon qui bonifierait grandement le réseau cyclable, en permettant notamment de lier complètement la Route verte de Québec à Gatineau et de compléter un circuit cyclable autour de l’île de Montréal en passant par la rive nord. Nul doute que nous sommes enthousiastes face à sa création qui apporterait des retombées économiques et touristiques pour toute la région », de conclure M. Berthe.