LES HIRONDELLES NOIRES AURONT ELLES AUSSI DROIT À LEUR CONDO À TERREBONNE

TERREBONNE, LE MERCREDI 14 JUIN 2017 – Le maire de la Ville de Terrebonne et président de la Commission du développement durable, de l’environnement et du transport collectif, M. Stéphane Berthe, inaugure aujourd’hui le premier nichoir à hirondelles noires sur le territoire. Cette installation située au Parc Donat-Bélisle dans le secteur Terrebonne favorisera le rétablissement de cette espèce d’oiseaux dont la population au Québec a connu une baisse de près de 90 % au cours des 50 dernières années.

Comme le souligne le maire : « Ce nichoir pour hirondelles noires constitue un très beau projet qui s’inscrit dans la poursuite des objectifs liés à la protection de la biodiversité dans notre Plan Vert! Cette espèce animale compte vraiment sur l’aide des humains pour se loger alors la Ville est fière d’encourager la création de tels espaces adaptés de nidification. Le projet bénéficiera également à la population du secteur qui pourra jouir de l’agréable chant caractéristique de l’hirondelle noire en plus d’avoir la chance de l’observer dans les environs. »

Historiquement, l’hirondelle noire nichait dans les arbres creux, les cavités de pics ou de falaises et dans les crevasses de certains bâtiments. Aujourd’hui, l’espèce élit surtout domicile dans des nichoirs à loges multiples que l’on appelle condominiums à cause de la ressemblance avec ce type d’habitation. Les hirondelles noires y nichent en colonie et chaque colonie peut être formée de plusieurs dizaines de couples. À l’intérieur du condominium, un nid épuré est construit avec des brindilles, de la boue et des feuilles vertes.

L’initiative écoresponsable de ce nichoir à hirondelles noires est rendue possible grâce à la participation et à l’appui financier du Club d’ornithologie de la région des Moulins et du Regroupement QuébecOiseaux. D’autres projets similaires de valorisation des milieux sont en cours de développement avec la collaboration de la Ville de Terrebonne.

Qui est l’hirondelle noire?
Avec ses 18 à 22 centimètres de longueur, l’hirondelle noire est la plus grande hirondelle d’Amérique du Nord. Le mâle et la femelle ont tous les deux un dos noir violacé qui réfléchit les couleurs de l’arc-en-ciel et leur nuque est gris-brun. Le ventre du mâle âgé de plus de deux ans est également violet foncé tandis que le dessous de la femelle et du jeune mâle est plutôt gris blanchâtre.

L’hirondelle noire arrive au Québec vers la mi-avril et repart vers ses quartiers hivernaux en Amérique du Sud au début septembre. La plupart du temps, les colonies entières reviennent au même site de nidification année après année. Un oiseau de cette espèce vit normalement entre 2 et 5 ans et sa diète repose exclusivement sur la consommation d’insectes volants et d’araignées.

En 2014, Environnement Canada estimait la population d’hirondelles noires au pays à un nombre entre 50 000 et 500 000 volatiles adultes. Selon les données du Partners in Flight Science Committee, on retrouverait environ 3 000 de ces oiseaux au Québec.

Galerie de photos