RÉAMÉNAGEMENT DU CHEMIN GASCON « IL FAUT PERMETTRE AUX CITOYENS DE CIRCULER DANS UN MILIEU DE VIE SÉCURITAIRE, ACTIF ET DURABLE » - Stéphane Berthe

TERREBONNE, LE JEUDI 8 JUIN 2017 – Le maire de Terrebonne, M. Stéphane Berthe, a tenu à faire une mise au point en réaction aux interventions publiques de commerçants dans le dossier du chemin Gascon. « Les commerçants doivent comprendre que les citoyens de Terrebonne réclament depuis plusieurs années le réaménagement de ce tronçon. Les milliers de familles de Terrebonne en sont les principaux utilisateurs et notre responsabilité, comme élus, est de leur donner l’occasion de se réapproprier ce milieu de vie. Aux commerçants inquiets, je peux annoncer une bonne nouvelle : faire du chemin Gascon un milieu de vie axé sur le transport durable et actif ne peut à terme qu’augmenter votre activité commerciale ! », a expliqué le maire.

Des mesures d’atténuation adéquates

Aux inquiétudes avancées par les commerçants quant à l’impact des travaux sur leurs activités commerciales, M. Berthe met en lumière les nombreux moyens déployés par la Ville jusqu’à maintenant pour tendre la main aux commerçants.

• Une séance d’information regroupant près d’une centaine de commerçants (tenue le 19 avril dernier);
• Des rencontres individuelles auprès des commerçants empiétant sur les emprises du ministère des Transports;
• L’envoi de lettres individuelles et la publication d’une infolettre de suivi des travaux.

En plus de ces moyens pour établir des canaux de communication directs, il est à noter que la Ville s’est engagée à effectuer les travaux de réaménagement de nuit ainsi que la tenue d’une campagne d’achat local auprès des commerçants touchés pour toute la durée des travaux. « Je veux être clair : tout est mis en œuvre pour respecter la volonté des citoyens de réaménager le boulevard et celle, légitime, des commerçants, de faire des affaires », a expliqué le maire.

Un processus à ne pas dénaturer
M. Berthe a également tenu à réagir aux dénonciations de commerçants portant sur l’absence de consultations entourant les futurs travaux de réaménagement de l’artère. «Des trottoirs et une piste cyclable sont réclamés par la population terrebonnienne depuis fort longtemps sur cette artère qui, rappelons-le, est une route provinciale. C’est donc le MTQ qui a le dernier mot pour approuver le réaménagement. Une fois les approbations obtenues, j’en ai fait une priorité. La raison est fort simple et tout le monde connaît la réponse : le chemin comporte des lacunes importantes en matière de sécurité. Près de 100 accidents de la route s’y déroulent chaque année. Le besoin est urgent et il n’y a aucun compromis à faire sur la sécurité ! Quand je vois des citoyens qui attendent les autobus dans la neige et la gadoue l’hiver sans aucun trottoir, je me dis qu’on doit agir rapidement. Ce n’est pas normal qu’en 2017, notre principale artère commerciale ne soit pas axée sur le transport actif et durable », a ajouté le maire.

En plus des éléments présentés, la Ville de Terrebonne tient à rappeler que le partage de la propriété avec le ministère des Transports limite la capacité de la municipalité dans son action sur les travaux. « Sur le tronçon où sont situés les commerces, entre la rue d’Angora et le chemin du Coteau, le MTQ a demandé une diminution du nombre d’entrées charretières et l’installation d’un terre-plein central. Combiné au nivellement important de la côte du chemin Gascon, les faits démontrent un risque accru pour les usagers. Ma responsabilité comme maire est d’assurer la sécurité des familles », a soutenu M. Berthe.

Réaménagement du boulevard des Seigneurs et consultation publique
Par ailleurs, concernant le projet de revitalisation de l’artère commerciale du boulevard des Seigneurs, le maire de Terrebonne se veut rassurant. « Dans ce dossier, la Ville de Terrebonne possède 100 % de la juridiction sur cette artère. Nous avons ainsi toute la marge de manœuvre nécessaire pour un éventail de scénarios reflétant le besoin des usagers et des commerçants avec un objectif de transport actif et durable. Je m’engage à tenir des consultations publiques afin que le réaménagement du boulevard soit une autre fierté accomplie pour et par les citoyens », a conclu le maire.