LA VILLE DE TERREBONNE EXPLIQUE SA DÉCISION DE SUSPENDRE LE PROGRAMME DE CONTRÔLE BIOLOGIQUE DES MOUSTIQUES POUR 2017

TERREBONNE, LE MARDI 30 MAI 2017 – La Ville de Terrebonne maintiendra la suspension de son programme de contrôle biologique des moustiques pour l'année 2017, tel que décidé à l’unanimité par le Conseil municipal, lors de l’adoption du budget en  décembre 2016.

Cette décision a été prise en tenant compte des restrictions d'épandage qui avaient été imposées en 2016 dans le certificat d'autorisation émis par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Compte tenu de ces restrictions, plusieurs zones du territoire n'ont pas pu être traitées l’an passé dans les délais nécessaires pour être efficace, augmentant ainsi le développement des moustiques malgré l’épandage dans les autres zones. C’est ainsi près de la moitié de l’ensemble du territoire de la Ville qui a été touchée par cette restriction.

De plus, la Ville a été informée que le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs préparait une orientation nationale visant à harmoniser les avis fauniques émis par le Ministère. Une stratégie transitoire pour la saison d’épandage 2017 a été mise en place et comportait des précautions à prendre pour les milieux d’intérêt régional qualifiés d’écosystèmes prioritaires. Tout portait alors à croire que la municipalité n’aurait pas pu épandre efficacement sur la totalité du territoire.

La Ville a donc considéré, en décembre, qu'il ne serait pas opportun d'engager des sommes importantes, soit près d’un million de dollars,  dans le contrôle biologique des moustiques compte tenu de cette situation qui ne garantissait pas un traitement, d’autant plus que certaines villes limitrophes ne procèdent pas à l’épandage de produits larvicides.

« Comme nous l’avons mentionné à plusieurs reprises lors des séances du conseil, la suspension du programme de contrôle biologique des moustiques est temporaire pour l'année 2017, le temps notamment que des précisions soient fournies par le ministère.  Nous ne pouvions prévoir que le printemps pluvieux contribuerait à une telle prolifération des moustiques. Il est trop tard pour intervenir cette année mais je peux vous affirmer qu’il y aura de l’épandage en 2018 sur l’ensemble du territoire, si les autorités gouvernementales le permettent, tout en s’assurant de protéger les écosystèmes sensibles », a expliqué le maire de Terrebonne, M. Stéphane Berthe.