LES VILLES DE TERREBONNE ET DE MASCOUCHE DÉVOILENT LEUR POLITIQUE D'ARROSAGE 2015

À la Régie d'aqueduc intermunicipale des Moulins (RAIM), le conseiller municipal de la ville de Terrebonne et président de la RAIM, M. Michel Morin, le conseiller municipal de Mascouche et premier vice-président de la RAIM, M. Stéphane Handfield, ainsi que le conseiller municipal de Terrebonne et président de la Commission du développement durable, de l'environnement et du transport collectif, M. Stéphane Berthe, ont dévoilé leur politique d'arrosage 2015 aux citoyens des deux municipalités. Ils ont également profité de l'occasion pour rappeler les valeurs écologiques qui y sont associées.

Soulignons que deux dépliants sous forme d'accroche-porte seront de nouveau distribués au cours de la semaine à tous les résidents des deux municipalités. Ces dépliants contiennent l'horaire d'arrosage et les zones associées à chacune des villes et de l'information permettant de réduire sa consommation d'eau potable. Rappelons également que les deux municipalités peuvent suspendre en tout temps l'autorisation d'arrosage en cas de conditions climatiques exceptionnelles.

Pour connaître les heures d'arrosage permises, les résidents de Terrebonne et de Mascouche sont donc invités à consulter et conserver le dépliant annuel distribué à leur porte, ou à visiter les sites Web respectifs, soit le ville.terrebonne.qc.ca et le ville.mascouche.qc.ca.

L'environnement : une priorité à Terrebonne comme à Mascouche

« La Ville de Mascouche s'est engagée ces dernières années à poser des gestes significatifs pour la protection et la mise en valeur de l'environnement, et ce tout particulièrement en ce qui concerne la gestion de l'eau, comme en témoignent notamment les investissements effectués dans le programme de remplacement d’aqueduc, contribuant à réduire les fuites d’eau dans son réseau, l'achat de la forêt domaniale qui inclut une portion de la rivière Mascouche, ou encore l'impact positif que génère notre plan directeur des milieux naturels sur les milieux humides », a affirmé le conseiller municipal de Mascouche, M. Stéphane Handfield.

Ce dernier a également mis en valeur plusieurs initiatives récentes de la municipalité visant la sensibilisation des citoyens à l'importance d'une utilisation responsable de l'eau : « Préserver l'eau potable, c'est l'affaire de toute une communauté et chaque petit geste contribue à la santé de l'environnement, la vôtre et celle des générations futures. C'est dans cette optique que la Ville de Mascouche poursuit sur sa lancée avec la création de la Brigade verte, qui aura pour mission de sensibiliser nos citoyens sur la politique d'arrosage, la conservation des bandes riveraines et aussi sur les récupérateurs d'eau qui font d'ailleurs l'objet d'une subvention d'achat par notre municipalité », a déclaré M. Handfield, pour qui « la préservation de l'eau est un gage essentiel d'un environnement en santé. »

Du côté de Terrebonne, M. Stéphane Berthe, conseiller municipal, a souligné la proactivité de son administration dans le domaine environnemental, notamment avec l'adoption du Plan Vert de la municipalité en 2006, qui accorde une attention particulière à la gestion de l'eau. On pense notamment au développement des projets résidentiels comme Urbanova, dont les infrastructures urbaines ont été conçues selon les meilleures pratiques d’aménagement écologique afin de conserver d’abord les richesses naturelles.

« Diverses mesures ont été mises en place par la Ville afin de diminuer le gaspillage de l’eau potable telles que la sélection de plantes adaptées au milieu nécessitant le moins d’entretien possible pour ses aménagements paysagers, l’optimisation de la pression de l’eau dans les conduites pour éviter les fuites, le traitement rapide des réparations de fuites d’eau sur le territoire, la mise en place d’un programme de détection de fuites et l’installation d’équipements sanitaires à faible débit lors des rénovations des bâtiments municipaux », a ajouté M. Berthe.

Mais si la Ville de Terrebonne met autant d’effort à préserver l’eau potable, elle compte aussi sur la collaboration de l’ensemble des Terrebonniens. « Pour atteindre les objectifs que nous nous fixons, la participation citoyenne est essentielle. C'est d'ailleurs par plusieurs petits gestes simples et individuels que peut résulter un grand impact collectif », a conclu M. Berthe.

Retour de la patrouille estivale

Tout comme les années précédentes, le respect de la réglementation des politiques d'arrosage des deux villes sera cet été assuré par des patrouilleurs de la RAIM, qui sont autorisés à donner des contraventions s'ils sont témoins d'infraction.