BEAU SUCCÈS POUR LE SALON DES MÉTIERS D’ART DE TERREBONNE 2000 VISITEURS POUR LA 26E ÉDITION

TERREBONNE, LE JEUDI 1ER DÉCEMBRE 2016 – La 26e édition du Salon des métiers d’art de Terrebonne a connu un beau succès le week-end dernier alors que plus de 2000 visiteurs se sont déplacés à l’école Bernard-Corbin pour faire le plein de trouvailles et délices des artisans d’ici.

Ayant lui-même visité le Salon et l’ensemble des artisans présents, le maire de Terrebonne, M. Stéphane Berthe, s’est réjoui du succès de l’événement : « La Ville de Terrebonne s’est donné le mandat de faire rayonner la culture sous toutes ses formes. Un sculpteur sur bois, une fabricante de savon, un pâtissier, une couturière : il n’y a pas de plus noble cadeau que le fait maison, que le fait avec amour. Nous sommes fiers à Terrebonne de donner l’opportunité aux artisans de promouvoir leur talent et à notre population, le bonheur de le découvrir. »

Souhaitant encourager l’achat local et la participation massive à cette 26e édition, la Ville de Terrebonne a d’ailleurs fait tirer 350 $ en certificats cadeaux durant tout le week-end, au grand bonheur des visiteurs, en provenance majoritairement de la région Les Moulins, mais également de Laval et de la Rive-Nord. Annie St-Onge de Création Anou (vaisselle peinte à la main) et Brigitte Larochelle de Sunybi Design (bijoux faits de billes au chalumeau) ont été choisies comme coup de cœur du Salon par les visiteurs. Preuve que l’événement a attiré des gens de tous âges, les ateliers de bricolage offerts ont été très courus autant par les jeunes que les adultes. Le Cercle des fermières de Lachenaie a servi plusieurs dizaines de bons repas préparés par ses bénévoles et l’ensemble des artisans se sont dits satisfaits des ventes encourues.

« Le Salon des métiers d’art est une occasion unique d’encourager le talent des gens du coin, qui consacrent beaucoup d’heures à leur art et qui en font un gagne-pain. Ce sont des entrepreneurs, des artistes, des gens de cœur et c’est un plaisir d’avoir pu échanger avec eux. On se dit à l’an prochain! », a conclu M. Berthe.