PLAN DE LUTTE CONTRE L’AGRILE DU FRÊNE : 80 % DES FRÊNES ABATTUS VALORISÉS

TERREBONNE, LE VENDREDI 18 MARS 2016 – Le maire de Terrebonne, M. Jean-Marc Robitaille, est fier d’annoncer que 80 % des frênes abattus ont été valorisés grâce au Programme de valorisation du bois de frênes de la Ville de Terrebonne.

Durant la période autorisée d’abattage, soit du 1er octobre 2015 au 15 mars 2016, ce sont 675 des 846 frênes abattus qui ont été coupés en billes d’environ huit pieds pour être ensuite vendus à des scieries, des usines à papier ou des industries d’ébénisterie.

« Je suis fier de ces premières statistiques cumulées après seulement six mois d’existence. Les citoyennes et les citoyens ont tout à gagner en y souscrivant puisqu’en participant, ils ont un meilleur prix pour l’abattage, ils n’ont pas à défrayer pour le transport des billes et ils contribuent également à préserver notre environnement en donnant une seconde vie à cette matière », a souligné M. Robitaille.

Depuis janvier, Domtar, la scierie Champeau de même que Vanico Maronyx, une entreprise terrebonnienne, achètent les résidus de frêne de la Ville de Terrebonne. Ainsi, près de 14 000 $ ont été générés et transférés en services aux citoyens pour lutter contre l’agrile du frêne. Le Complexe Enviro Progressive est également un partenaire important au programme puisqu’il produit du compost à partir des bûches et des copeaux.

« En tant qu’entreprise locale, je suis heureux de participer à ce programme et de contribuer à la fois à l’économie locale, mais également à la préservation de notre environnement. En achetant ces billes, nous détournons cette matière de l’enfouissement et créons une toute nouvelle gamme de produits uniques qui sera développée ici par des gens d’ici. Cette démarche s’introduit dans une recherche de création de valeur innovante, partie prenante de notre philosophie d’entreprise », a ajouté M. Charles-Antoine Gauvreau, directeur général de Vanico Maronyx.

« Nous sommes fiers de participer à la préservation de nos frênes à Terrebonne. Dans le cadre du programme, notre rôle est de gérer de façon responsable les bûches et les copeaux de frênes une fois les matières acheminées à notre centre de compostage. Essentiellement, ces matières serviront d’agents structurants lors de la fabrication de compost. Nous sommes confiants que cette initiative permettra de freiner la propagation de l’agrile sur le territoire de la Ville », a souligné M. Luc Massicotte, directeur de projets et responsable des activités de compostage au Complexe Enviro Progressive. 

« À Terrebonne, nous voulons simplifier l’implication citoyenne. C’est pourquoi l’équipe du Service des parcs et espaces verts accompagne le citoyen du début jusqu’à la fin du processus que ce soit pour l’identification des frênes, les recommandations sur l’abattage, le traitement de l’arbre ou pour la prescription d’abattage qui permet la valorisation », a conclu le maire.

La Ville s’occupe, entre autres :

  • de produire l’inventaire des frênes publics et privés;
  • d’installer et de surveiller les pièges dans différents sites;
  • d’analyser les frênes en dépérissement;
  • d’émettre les avis d’abattage et de traitement obligatoire;
  • d’assurer le suivi auprès des citoyens;
  • de fournir la prescription d’abattage;
  • de faire récupérer les résidus;
  • de les vendre à des fournisseurs.

La population est invitée à consulter régulièrement le www.sauvonsnosfrenes.ca. Ils peuvent également se présenter aux soirées d’information qui se tiennent tout au long de l’année. La prochaine devrait avoir lieu en septembre prochain. Tous les détails seront diffusés sur le même site, dans les journaux locaux de même que sur ce site.